2018-06-12

L’Argentine sera t’elle le troisième pays d’Amérique latine à légaliser l’avortement?

Written by
Rate this item
(0 votes)
législation de l’avortement législation de l’avortement Yena Jo

Après plusieurs semaines de débats, le Parlement Argentin se prononcera sur un texte de législation de l’avortement.

Aujourd’hui, l’IVG n‘est autorisé uniquement dans le cas d'un viol, de danger pour la santé de la femme enceinte ou pour malformation du foetus. L’Argentine sera t’elle le troisième pays d’Amérique latine à légaliser l’avortement ?(Cuba en 1965 - Uruguay en 2012- Guyana en 1995).

Depuis 13 ans, la mobilisation pour défendre l'avortement ne cesse de croître en Argentine. A toutes les manifestations, les foulards verts, symbole de la lutte pour la légalisation de l’avortement, sont brandis. Lundi dernier, lors de la marche pour le droit des femmes dans Buenos Aires, des centaines de milliers de personnes ont défilé. Les rues sont noires de monde, de l’Avenida de Mayo jusqu’au Congresso. Nous entendons « aborto legal, en el hospital » dans toute la ville. Le mouvement Ni Una Menos (Pas une de moins) est à l’initiative de cette manifestation et pour cause, il lutte contre les violences faites aux femmes et revendique le droit à l’avortement. Les membres du mouvement déclarent durant la marche « Nous exigeons le droit d’accéder à des conditions matérielles économiques et sanitaires pour pouvoir décider si nous voulons ou pas devenir mères. » En Argentine, on compte environ 460 000 femmes qui avortent chaque année et 600.000 avortements clandestins, selon les données du ministère de la Santé, de manière clandestine et au péril de leurs vies.

Face à cette mobilisation colossale, le président Mauricio Macri ouvre pour la première fois, un débat au parlement et autorise l’examen du projet de loi déposé le 6 mars dernier. Une loi visant l’avortement légal jusqu’à 14 semaines qui a été déposé pour la septième fois. A l’heure d’aujourd’hui, c’est désormais aux députés de décider. Il faut une majorité de 128 votants pour adopter une loi de libéralisation de l’IVG. Demain, les militantes ont prévu de se retrouver devant le congrès de Buenos Aires où il est prévu une session parlementaire de plusieurs heures afin de donner un résultat. Malgré tout, si le texte est approuvé, il faudra que le Sénat, plus conservateur, vote également en août. Le combat est donc loin d’être fini mais il avance.

Read 917 times

Media

Login to post comments

VOLUNTARIO GLOBAL

Voluntario Global helps local communities by being available to discuss anything that local organizations need, and offering ideas for further change and development.
Read more...

CONTACT

Location: General Pacheco. Buenos Aires. Argentina
Email: jfranco@voluntarioglobal.org

© Copyright 2016 luppino.com.ar